Edito du mois de janvier

Contenu de la page : Edito du mois de janvier

Madame, Monsieur,

Le 19 décembre dernier, la majorité municipale a voté le budget prévisionnel pour l’année 2019 ; exercice rendu chaque année de plus en plus difficile car la commune doit élaborer un budget en équilibre sans connaître exactement le montant de
ses ressources financières à venir…
Pour autant, les finances de la Ville de Bry permettent de poursuivre la réhabilitation et la construction d’équipements sportifs et culturels, avec notamment en 2019 :

  • la réalisation du nouveau gymnase « M.A. LE FUR » et de sa salle annexe au Parc des Sports, (6,5 M€),
  • la rénovation tant attendue de la salle Daguerre (1,5 M€),
  • la restauration du pavillon Bache (1,6 M€) dans la Villa Daguerre pour accueillir les ateliers culturels et artistiques,
  • le démarrage des travaux à l’Hôtel de Malestroit (accessibilité, humidité et modernisation des locaux) pour 1 M€, soit un total de 10,6 M€ de gros investissements. Sans augmenter les impôts communaux, nous pouvons réaliser cela en vendant en 2019 le terrain de la « Plaine de Jeux » (construction de 206 logements, de commerces et d’une micro-crèche) et le gymnase Léopold Bellan (installation d’entreprises) pour un total de 11 M€ de recettes.

Pour autant, nous poursuivrons comme chaque année les travaux dans les bâtiments publics (écoles, crèches, gymnases, etc.) et sur la voirie. Je rappelle que la Ville n’a pas emprunté depuis l’année 2011. En 2020, nous aurons à régler le solde du gymnase Marie-Amélie LE FUR (Hauts de Bry) et de la voirie connexe pour 5 M€.

Les prochaines élections municipales approchant (prévues en mars 2020), l’opposition de droite se complait à dénigrer systématiquement notre action. C’est son droit. Je regrette toutefois que ce groupe, réduit pendant plusieurs années à deux élus (où sont passés les deux autres ?), n’ait pas participé à une seule commission, ni à aucun groupe de travail, sans jamais émettre la moindre proposition pendant toute la durée de ce mandat… À noter par ailleurs qu’un adjoint au Maire s’est écarté dernièrement de la majorité municipale pour assouvir ses ambitions personnelles.

À l’heure où la notion même de Commune est mise en discussion, face à la Région, à la Métropole, au Département et au Territoire (difficile de savoir qui fait quoi…), il conviendrait plutôt de rester solidaires entre Bryards. Il faut tout faire, pendant que nous le pouvons encore, pour garder la maîtrise de nos terrains, développer l’emploi et les transports, et trouver un équilibre dans la construction de logements. La frénésie des promoteurs immobiliers est exacerbée par la volonté de l’État de construire des milliers d’appartements, notamment dans l’Est parisien. C’est pourquoi, afin de protéger l’avenir de Bry, nous avons investi en 2018 dans l’acquisition d’un terrain d’un hectare rue des Frères Lumières.

Dans le respect des idées de chacun, il faut défendre notre intérêt tous ensemble. N’oublions pas que nous sommes 17 000 Bryards dans un Territoire de plus de
500 000 habitants. Pour exister demain, il nous faut un projet fort. C’est ce que nous développons autour du thème de l’Image.

Soyez assurés que nous travaillons, avec l’ensemble des conseillers municipaux qui
ont ce même intérêt pour les Bryards, pour trouver un juste équilibre et résoudre cette
phrase magnifique entendue lors des ateliers « Coeur de Ville » : « il faut changer les choses (pas trop vite) mais sans trop les changer… ».

Bonne année !

Jean-Pierre SPILBAUER
Maire
Vice-président du Territoire
Conseiller métropolitain

Adresses utiles

Mairie

Hôtel de Ville

Télécharger la Vcard