Edito du mois de mars

Contenu de la page : Edito du mois de mars

Madame, Monsieur,

Notre Territoire a organisé le 22 février dernier une matinée d’échanges sur le thème des transports dans l’Est parisien. L’ objectif était de sensibiliser tous nos partenaires sur les incertitudes financières permettant la réalisation des nombreux projets retenus, sur la diversité nécessaire des moyens de déplacements, et sur l’émergence de nouveaux moyens de mobilité (vélos à assistance électrique et téléphériques).

L’ accroissement en cours du nombre de logements à l’Est de Paris, et le développement des emplois à l’Ouest génèrent la saturation totale de la ligne du RER A, avec des situations d’urgence, telles que l’engorgement de la gare de Val de Fontenay, ou l’augmentation des incidents voyageurs et des colis suspects.

La nouvelle grille horaire du RER A se mettra en place en décembre 2017. Le SACEM, méthode automatique de conduite des trains, sera opérationnel jusqu’à Noisy-le-Grand en 2018. Ce système permettrait que toutes les rames s’arrêtent dans toutes les gares jusqu’à Noisy. Toutefois, la RATP, tout en améliorant sensiblement le service de toute la ligne du RER A, ne pourra pas rendre tous les trains omnibus sur la branche de Chessy-Marne-la-Vallée. En l’état actuel, et au moins jusqu’en 2022, c’est impossible. On peut le regretter. On peut aussi se féliciter que, le soir, sur 5 trains partant de Vincennes, 2 iront vers Boissy-Saint-Léger, 3 prendront la direction de Chessy, 2 trains – au lieu d’un seul aujourd’hui – desserviront la gare de Bry.
La RATP, en accord avec le STIF, cherche à obtenir une meilleure rotation des trains
en se donnant plus de possibilités de régulation et de rattrapage des retards, et en
arrêtant de supprimer des rames.

C’est pourquoi, il convient d’accélérer la construction de la ligne 15 sud qui permettra
de délester le RER A. Mais cela ne suffira encore pas : il faut aussi obtenir l’amélioration du fonctionnement du RER E, et sa prolongation (prévue) jusqu’à La Défense depuis Haussmann-Saint-Lazare.

S’ ajoutent à ces projets la prolongation annoncée de la ligne 1 jusqu’à Fontenay-sous-Bois, et celle de la ligne 11 jusqu’ à Noisy-le-Grand en passant par Rosny-sous-Bois, corrélées à la mise en place du plan Bus 2025.
La communication et l’information des voyageurs doivent sensiblement s’améliorer :
c’est ce que je réclame sans interruption depuis des années : quels incidents sur le réseau ? Quelle alternative proposée ? Une même information sur le quai et dans le train ! Un point positif à signaler : la mise en route du chantier de construction de la ligne 15 sud s’accompagne de la création de très nombreux emplois, et de la sous-traitance à des PME des Territoires.

Jean-Pierre SPILBAUER
Maire
Vice-président du Territoire
Conseiller métropolitain

Adresses utiles

Mairie

Hôtel de Ville

Télécharger la Vcard