Accueil > A chaque âge > Jeunesse > Garantie Jeunes : l’autonomie

Garantie Jeunes : l’autonomie par l’emploi

Contenu de la page : Garantie Jeunes : l’autonomie par l’emploi

Mesure phare du plan de lutte contre la pauvreté adoptée lors du Comité interministériel de lutte contre les exclusions en 2013, la Garantie Jeunes s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans qui ne sont ni en emploi, ni en étude, ni en formation et donc en situation de vulnérabilité. Ils appartiennent à la catégorie de la population la plus touchée par le chômage et la pauvreté. L’objectif consiste à les motiver, les accompagner et à sécuriser leur parcours professionnel pour les aider à regarder vers l’avenir.

Une expérimentation audacieuse
A l’instar d’autres communes du Val-de-Marne, la Mission locale des bords de Marne a décidé de mener cette expérimentation sur son territoire d’activité composé des communes du Perreux, Nogent, Bry, Joinville, Champigny et Chennevières.
« Notre vocation est d’accompagner très concrètement et de façon intensive les jeunes à s’insérer dans le monde du travail en leur donnant toutes les clés pour signer un contrat de stage ou d’emploi », précise Moncef JENDOUBI, directeur de la Mission locale des bords de Marne.
Pour ce faire, le demandeur d’emploi doit acquérir une expérience professionnelle, suivre des formations ou même explorer des domaines d’activité qu’il ne connaît pas. « L’objectif étant de construire la motivation, exploiter le potentiel et conduire vers un emploi durable », souligne le directeur.
90 jeunes vont bénéficier du dispositif en 2016, puis 200 jeunes par an à partir de 2017. Les places étant limitées, la Mission locale et ses partenaires locaux (CCAS, Espace départemental de solidarité) ont sélectionné les bénéficiaires sur candidature.

Savoir-faire et savoir-être
Ce mois-ci, un premier groupe de 15 jeunes démarre le cycle de 5 semaines en continu au sein des locaux de la Mission locale.
Les modules de formation portent sur l’apprentissage de savoir-faire (techniques de port de charges lourdes, formation aux gestes et postures, secourisme, permis de conduire) mais également de savoir-être.
En signant la charte de bonne conduite, le jeune s’engage en effet à se placer dans une dynamique de relation gagnant-gagnant. Les groupes de travail créent ainsi une dynamique où chacun est au service du groupe et où le groupe est au service de chacun. Une fois ces formations suivies, le partenariat de la Mission locale avec les agences intérimaires, la RATP et des entreprises de grande distribution crée les conditions pour signer plus facilement un contrat de stage ou d’emploi.
Ce dispositif s’accompagne d’une aide financière calculée selon plusieurs critères (ressources, nombres d’enfants…). Cette rémunération est cumulable à d’autres revenus d’activité mais dans la limite de certains plafonds. Lorsque les ressources du bénéficiaire ne dépassent pas 300 €, l’aide est intégralement cumulée avec ces dernières. Au-delà de ce seuil, l’allocation est dégressive. Ce dispositif n’est pas une opportunité pour distribuer des aides financières, c’est une relation gagnant/gagnant, qui ne relève pas de l’assistanat, mais plutôt d’une co-construction.
A la suite du stage ou de l’emploi, une évaluation précise permettra d’ajuster le parcours et d’apporter des compléments de formation.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur mission-locale-bordsdemarne.org
Mission locale des bords de Marne
8 rue des Corluis
01 48 71 61 99
m.jendoubi@mlbdm.fr

Adresses utiles

Mairie

Hôtel de Ville

Télécharger la Vcard